Niger  Niger
UNDP


Document d'appui au plan national de l'environnement

Projet de renforcement institutionnel du secrétariat exécutif

Corps des jeunes pour la rehabilitation des terres...

Mise en oeuvre de la convention sur les changements climatiques

Document stratégie nationale et de pla d'action ...

Le PNUD au Niger

LA MISE EN ŒUVRE DE LA CONVENTION SUR LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES:


Conformément aux chapitres 8 et 38 de l'Agenda 21, demandant à chaque pays ayant adhéré aux accords de Rio de Janeiro et à la Déclaration de Rio sur l'environnement et le développement de mettre en place un organe de coordination, le Niger a créé par décret n° 96-004/PM du 9/01/1996, modifié et complété par le décret n° 2000-272/PRN/PM du 4 août 2000 le Conseil National de l'Environnement pour un Développement Durable.

Placé sous la tutelle du Cabinet du Premier Ministre, ce Conseil est chargé d'assurer la coordination et le suivi de la politique nationale de l'environnement et de développement durable.

Pour mener à bien ses missions, le CNEDD s'est doté d'une structure permanente appelée le Secrétariat Exécutif qui est l'organe de préparation et d'exécution de ses décisions.

Il a aussi créé et mis en place plusieurs commissions techniques (dont la commission sur le Programme changements et variabilité climatiques) avec comme mission d'appuyer le Secrétariat Exécutif dans l'élaboration et le suivi de la mise en œuvre des programmes prioritaires et de la politique nationale en matière d'environnement et de développement durable.

Ainsi en signant et ratifiant la convention cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques, le Niger s'est engagé à stabiliser les concentrations des gaz à effet de serre à un niveau qui empêche toute perturbation dangereuse du système climatique, niveau qu'il conviendra d'atteindre dans un délai suffisant pour que les écosystèmes puissent s'adapter naturellement aux changements climatiques, que la production alimentaire ne soit pas menacée et que le développement économique puisse se poursuivre d'une manière durable.

Aussi, dans le cadre de la mise en œuvre de cette convention, le Niger a réalisé plusieurs activités parmi lesquelles:

• le renforcement des capacités nationales car un panel de 25 experts a été formé en inventaires de gaz à effet de serre et en vulnérabilité et adaptation aux changements climatiques ;

• l'établissement d'une banque de données et informations sur les émissions des gaz à effet de serre ; la mise en place d'une banque de données et d'informations sur la vulnérabilité aux changements climatiques ;

• la réalisation d'un rapport complet sur les inventaires des gaz à effet de serre concernant les domaines de l'énergie , de la gestion des déchets, des procédés industriels, de l'utilisation des solvants, des pratiques agricoles et d'élevage, du changement d'affectation des terres et de la foresterie ;

• la réalisation d'un rapport complet sur les mesures d'adaptation des secteurs productifs et socio- économiques aux changements climatiques est également disponible ;

• la réalisation des brochures technique d'information et de sensibilisation du public sur les changements climatiques ;

• la réalisation d' un article sur les effets de serre ;

• la réalisation de trois ateliers sectorielles sur le renforcements des capacités ;

• l'organisation/participation de plusieurs conférences radio-télévisées et débat sur les changements climatiques et/ou la synergie entre les trois conventions post-Rio

• l'élaboration et la présentation de sa première Communication Nationale en 2000;

• la réalisation d'une étude sur les besoins de renforcement des capacités en matière de transfert de technologies pour les secteurs des mines et de l'énergie ; de l'agriculture/élevage ; de l'eau et assainissement ; de l'environnement et de la lutte contre la désertification de l'habitat : de l'industrie et des transport ;

• la réalisation d'une étude sur les besoins de renforcement des capacités en matière de Système d'Observation Systématique des changements climatiques pour le système d'observations atmosphériques, météorologiques, météorologiques satellitales et climatologiques, le système d'observations hydrologiques et hydrogéologiques ;

• la mise en chantier de la 2ème Communication Nationale et de la Stratégie Nationale et le Plan d'Action.

Dans le cadre de la synergie avec les convention relatives à la lutte contre la désertification et la diversité biologique plusieurs actions sur le terrain sont réalisées ou en cours de réalisation. On peut autres citer les projets de développement rural comme le projet Keita, le projet Agro-sylvo-pastoral deTillabéri, le Projet d'Aménagement des Forêts Naturelles, le projet de développement rural Dosso, le projet de développement rural Mayahi et les projets de reboisement.

Ces projets visent comme objectifs de :

• maîtriser les atteintes à l'environnement en luttant contre la déforestation et la désertification;

• encourager un développement industriel efficace par rapport à l'utilisation des ressources et des matières, en limitant autant que possible les effets nocifs sur l'environnement en systématisant les études d'impact sur l'environnement des projets et unités industrielles et en réalisant des plans de limitation des impacts négatifs ;

• mettre en œuvre des pratiques d'utilisations des sols et des ressources conservatoires de l'environnement en préservant les puits de captage des gaz à effet de serre ( forêts) et en évaluant les conséquences des changements climatiques sur l'environnement et la santé ainsi que leurs effets socio-économiques.

Websites des Pays
Page d'acceuil
Stratégie
Opérations
Fonds d'Equipement des Nations Unies
Actualités
Info Flash
Plan du site
Liens utiles
Réseau Nigérien de Suivi et Evaluation
Bilan Commun des pays
Le Représentant Résident